Le bain.

Bonjour à tous,

Le bain n’est pas si ringard… La balnéothérapie et le bien-être au SPA sont plus « tendance » que jamais ! Pas la peine de dépenser des fortunes pour s’offrir une mini cure thermale à la maison.

L’aromathérapie prescrit l’usage des huiles essentielles dans le bain. Pour diluer des huiles dans l’eau, il faudra tout d’abord se choisir des excipients adaptés, capables de diluer l’huile dans l’eau.

Le miel par exemple peut servir de dispersant naturel. Il laisse la peau douce et hydratée, mais peut parfois être très légèrement collant sur les parois de la baignoire. On utilise en général deux à trois cuillères à soupe pour environ 20 gouttes d’huile essentielle. On peut y ajouter une cuillère d’huile d’argan pour rendre le miel moins collant et plus onctueux.

Le gros sel (riche en sodium, magnésium et calcium) qui est excellent pour la reminéralisation de la peau : on utilise 250 gr. de sel pour 20 gouttes d’HE pour pouvoir faire environ 4 bains.

 

Chaque bain peut devenir un traitement spécifique en soi :

-Pour un bain apaisant et harmonisant : 5 gouttes d’huile essentielle de néroli, 5 gouttes de camomille noble et 10  gouttes de lavande vraie dans un dispersant.    

 

-Pour un bain tonifiant : 4 gouttes d’huile essentielle de genévrier, 5 gouttes de cyprès et 10 gouttes de pamplemousse dans un dispersant.

 

-Pour un bain détoxifiant pour les peaux dévitalisées ou matures : 6 gouttes de géranium rosat, 6  gouttes de palmarosa et 5 gouttes de carotte. Pour ce bain, veillez à ajouter à votre excipient une cuillère à café d’huile d’argan.

 

-Pour détendre les muscles et apaiser les contractures, mélangez à une base neutre (de type huile végétale d’amande douce, par exemple) dix à douze gouttes d’huile essentielle de gaulthérie et une poignée de gros sel, incorporez la préparation à l’eau du bain.

 

Il ne vous reste plus qu’à allumer quelques bougies, couper le téléphone, et vous plonger dans l’eau chaude (37°) pendant 15 à 20 minutes pour un pur moment de bien-être !

 

L’équipe JLAR

 

Ajouter un commentaire